Penpal Tradition est en cours de refonte totale afin d'améliorer, simplifier et adapter l'ensemble des services qui seront 100% gratuits !
Vous serez tenus au courant de l'évolution des travaux.
Les inscriptions sont dorénavant clauses jusqu'à la mise en ligne de la nouvelle version.
Marre de la Pluie

Preuve du Christ par le cinéma - Page 2

Lancer un nouveau sujet    Répondre à ce sujet    Retour à la liste des sujets / des salons   Bookmark and Share
Membre inconnu - créé le 08/05/2014 à 11h09
Désinscrit

http://fr.gloria.tv/?media=575292

Preuve du Christ par le cinéma

"Les grands films à succès sont en quelque sorte les mythes de notre monde moderne, répondant de façon hollywoodienne aux grandes questions et aspirations du cœur de l'homme.

Or, tant les films d'actions que les films romantiques ne font rien d'autre que présenter le message de l'Évangile, le désir de vaincre la mort et les ténèbres, le désir d'un sauveur (= super héro), le désir d'un amour absolu bien qu'apparemment impossible.

En cela, leur succès planétaires trahissent combien le cœur de l'homme est sans le savoir en quête du Christ, et de son Évangile de Salut et d'amour inconditionnel."

Ca me fait penser aux Boss dans les jeux vidéo aussi. Pendant tout le jeu il y a des méchants +/- vilains puis à la fin le Boss, le plus puissant généralement le pire ennemi du héro (nemesis en anglais).

Cela fait référence à l'Antichrist qui arrivera à la fin des temps, confirmant que même cela l'homme au fond de son coeur le sait par anticipation (c'est révélé dans l'Apocalypse mais aussi dans la conscience des hommes par l'Esprit Saint)

Membre inconnu - posté le 19/02/2015 à 22h54
Désinscrit

Bonjour Anne,

Ce que vous décrivez c'est l'homme sous l'emprise de la loi de la nature et du péché, nous sommes tous ainsi en effet, nous avons un coeur endurci depuis notre naissance et à mesure que nous grandissons. Mais... c'est dommage que vous ne donnez pas une chance à Dieu dans votre vie, ni dans la vision que vous avez du monde et de l'humanité. Avec la foi en Dieu vous découvririez qu'une autre loi existe (et une autre voie), celle de la grâce et qui peut transformer totalement le coeur d'un homme. Et de tels hommes transformés par la grâce de Dieu il en existe des centaines de milliers de par le monde, il suffit simplement de vouloir regarder dans leur direction.

Vous semblez fixée sur les drames du passé et sur les erreurs de nos ancêtres, mais vous savez si vous continuez de penser ainsi en refusant de donner la moindre chance à Dieu, en pensant uniquement au passé, l'avenir n'ouvrira aucune espérance pour vous...

Philippe

Anne03 - 68 ans - France métropolitaine - posté le 21/02/2015 à 09h57
Anne03
Hors ligne

"Il faut donner une chance à Dieu" écrivez-vous, mais Dieu, je n'y crois pas et pour moi il faut donner une chance à l'Homme, ne pas le détourner de la vie réelle par des contes et des espoirs illusoires,( ce que font les religions ) lui apprendre à lutter pour améliorer le seul monde dont on soit sûr le nôtre.

Vous parlez de la "grâce" envoyée par Dieu! Eh bien, on n'en voit pas souvent les effets ! Le monde reste toujours aussi dur, violent, injuste,sanguinaire, etc. etc.(comme celui de nos ancêtres) et cela n'empêche pas les Chrétiens de mener leur petite vie tranquille sans se manifester ! Un exemple infime pris parmi des milliers: il y a quelques jours on montrait à la télé un camp de réfugiés, sans nourriture, sans couvertures, des enfants les pieds nus dans la neige. Tout chrétien digne de ce nom aurait dû descendre dans la rue, hurler, obliger leur gouvernement à agir... Mais cela n'a pas empêché ces gens qui se devraient miséricordieux de dormir, sans doute au chaud sous leur couette ! Certes, il existe quelques êtres, chrétiens ou pas, qui font preuve d'une exceptionnelle bonté. Mais ce sont de trop rares exceptions.S'ils étaient nombreux comme vous le dites, on en verrait les effets ! Il suffit d'ouvrir les yeux pour constater- hélas - qu'il y a peu d'espoirs à avoir dans l'homme sauf peut-être si a lieu une "dictature positive" qui IMPOSE des lois plus justes et plus humaines.

Je ne veux pas me mettre en avant mais moi, qui suis convaincue,sans une once de doute, de l'inexistence du dieu des religions, j'agis chaque jour pour aider les autres, bien davantage que beaucoup de Chrétiens.

Anne03 - 68 ans - France métropolitaine - posté le 21/02/2015 à 10h16
Anne03
Hors ligne

P. Dawkins, professeur à la chaire de sciences d'Oxford qualifie la croyance à un dieu personnifié de "délire".

Il ajoute :

" Si on souffre de délire, on appelle cela de la folie. Quand un grand nombre de personnes souffrent de délire, on appelle cela une religion."

Actuellement, on voit beaucoup des manifestations d'intolérance, de fanatisme, conduisant même aux crimes.( comme on l'a vu sans cesse dans les siècles passés .) A mon avis, une part de responsabilité en revient à la façon dont on transmet les religions. Chacun de proclamer que sa religion est la seule ,vraie, juste, valable, que son dieu est le bon, etc. ce qui incite certains esprits à vouloir l'imposer. (et jadis l'Eglise leur donnait l'ordre de l'imposer et certains textes dans certaines religions le font encore ! ) Ne devrait-on pas dire aux êtres: "Nous, ici, dans cette partie du monde, suivant notre culture, etc. on pense que le Christ est le fils de Dieu, mais d'autres pensent que le vrai dieu est Allah, etc.donc croyez ce que vous pensez être juste, en n'oubliant jamais que vous pouvez vous tromper et que la croyance est relative, subjective et très secondaire! Ce qui est important c'est d'être le meilleur possible dans la vie quotidienne, d'être fraternel. Le seul péché c'est d'être indifférent aux souffrances des autres.

Membre inconnu - posté le 07/10/2015 à 13h30
Désinscrit

Anne03 a écrit : Le seul péché c'est d'être indifférent aux souffrances des autres.

----

L'indifférence, constant souci du pape François

Depuis son accession au trône de saint Pierre, François a développé dans ses interventions des thématiques originales sur lesquelles, en fin pédagogue, il revient sans cesse : culture de la rencontre vs culture du déchet, critique de la mondanité, une Église au service des pauvres, etc. Une de ces notions fortes, porteuses, pertinentes, qui concerne aussi bien les chrétiens que les non-chrétiens, notion qu’il a d’ailleurs choisie comme point focal de son Message du Carême 2015, intitulé «Tenez ferme» (Jc 5, 8), est celle de « mondialisation de l’indifférence ». Dans ce court message, l’expression revient trois fois, mais le terme « indifférence » dix-neuf fois. Selon lui, l’indifférence, « ce mortel enfermement sur soi-même », est l’un des défis les plus urgents aujourd’hui.

Une question nous interpellera d’emblée : pourquoi parler de « mondialisation de l’indifférence » plutôt que d’« indifférence » tout court – notion dont la prise en compte est déjà en elle-même tout un programme ? C’est à mon sens une manière très habile pour le Saint-Père de poser le problème de l’indifférence à deux niveaux. D’abord, au plan personnel, au niveau du cœur de l’être humain. Ensuite, en faisant usage du terme « mondialisation », de renvoyer à l’examen des structures sociales, politiques et économiques plus globales. Sans que François ne le mentionne explicitement, on pourrait assurément y voir un lien avec la notion bien connue de « structure de péché »: « Si le thème de l’indifférence, développée par le Pape François, renvoie à une attitude personnelle, nous pouvons cependant rapprocher l’expression “mondialisation de l’indifférence” de la réflexion du Pape Jean-Paul II lorsqu’il parlait de “structure de péché”. Il montrait par-là la dimension politique de la responsabilité personnelle. »

http://agora.qc.ca/documents/lindifference_constant_souci_du_pape_francois

Membre inconnu - posté le 07/10/2015 à 13h39
Désinscrit

Anne03 a écrit : Le monde reste toujours aussi dur, violent, injuste,sanguinaire, etc. etc.

---

Tout dépend, chère Anne, du point de vue que vous prenez. On peut voir aussi de très belles choses dans le monde et dans nos sociétés. Le monde n'est ni tout blanc ni tout noir.

Voici un site que je vous invite à mettre en favoris pour voir régulièrement ce qui se fait aussi de beau dans notre monde :

http://fr.aleteia.org/

Anne03 - 68 ans - France métropolitaine - posté le 08/11/2015 à 12h44
Anne03
Hors ligne

Certes, on peut voir de très belles choses dans le monde et pas uniquement l'apanage des Chrétiens d'ailleurs, mais les souffrances, les malheurs, l'injustice, l'égoïsme, etc. dominent très largement. Il suffit d'ouvrir les yeux chaque jour pour le constater.

Je me permets avec ce message d'ajouter quelques remarques sur d'autres propos d'Heaven. Le pape se voudrait "féministe" ( cf. les citations rapportées par Heaven ) mais, renseignements pris, aucun processus n'a commencé pour changer le statut injuste et misogyne des femmes dans l'Eglise ; le pape se veut "anticapitaliste" mais il vit dans les ors du Vatican et on vient de nous révéler que ses cardinaux ont des appartements de 700 m2 luxueux, avec serviteurs, et pire qu'ils utilisent l'argent donné pour les pauvres par les fidèles ( ! ) ; le pape se veut plus favorable aux homosexuels et lance une phrase bienveillante pour eux mais rien de notable n'a changé pour eux .

Paroles, paroles,... pour amadouer et duper ceux qui n' écoutent que d'une oreille et ce qui les arrange. J'ai envie de dire que le pape joue le rôle du gentil mais qu'il reste un catholique ...

Membre inconnu - posté le 13/11/2015 à 13h43
Désinscrit

Chère Anne, vous avez votre propre religion et vos propres croyances (dans le dieu néant et dans l'absurdité de l'existence) et je les respecte, ce qui n'est pas réciproque mais je ne vous en veux pas. Mais avec tout le respect et l'amitié que j'ai pour vous, la haine et le désespoir (dans l'humanité) qui transparaissent à travers vos messages ne me donnent pas du tout envie d'adhérer à vos croyances... Même si pour vous (subjectivement) cela est l'unique réalité.

Le monde que vous dépeignez n'est pas le mien, ou du moins il n'en est qu'une infime facette. Même s'il y a des choses malheureuses ici bas, tout n'est pas non plus aussi noir que vous le laissez penser. Et je pense que ceux qui vous lisent doivent avoir le même sentiment que moi.

Avant de réclamer que le monde change autour de soi, essayons de se changer soi-même en tout premier lieu, le reste suivra. Vous ne pensez pas ?

C'est en témoignant de notre espérance que nous pourrons aider le monde à produire des fruits d'espérance, de paix et d'amour.

Je continue de prier pour vous !