Penpal Tradition est en cours de refonte totale afin d'améliorer, simplifier et adapter l'ensemble des services qui seront 100% gratuits !
Vous serez tenus au courant de l'évolution des travaux.
Les inscriptions sont dorénavant clauses jusqu'à la mise en ligne de la nouvelle version.
Marre de la Pluie

L'au-delà - Page 4

Lancer un nouveau sujet    Répondre à ce sujet    Retour à la liste des sujets / des salons   Bookmark and Share
Membre inconnu - créé le 05/06/2008 à 16h30
Désinscrit

Bonjour à tous !

D'après vous est-ce qu'il y a réellement une vie après la mort ? Croyez-vous à la réincarnation ? Croyez-vous aux esprits, fantômes ?

Membre inconnu - posté le 13/01/2013 à 12h01
Désinscrit

Anne03 a écrit : Pendant des millénaires, et c'est encore vrai aujourd'hui dans de nombreux pays, la religion a permis d'accepter des injustices scandaleuses. ("C'était la volonté de Dieu et dans l'autre monde la justice serait rétablie"!!!) La religion a permis et permet que des horreurs soient réservées aux Femmes !

Bonjour Anne,

Il est évident que vous faites un amalgames de toutes les religions. Et que vous mélangez les actes concrets des hommes et ce que Dieu leur demande réellement (qui est tout l'opposé en tout cas dans les religions monothéistes). Même si la religion a été le vecteur de bien des tragédie (mais elle ne fut pas la seule), seul l'homme en est responsable, parce qu'il n'a pas réellement suivi ce que sa foi et sa conscience lui demandaient.

La justice pour un véritable chrétien commence dès ici bas, ce n'est pas une promesse pour plus tard, lui permettant de ne rien faire pendant sa vie terrestre. Au contraire nous avons reçu un libre arbitre, une conscience pour nous aider à discerner le bien du mal, nous aurons à rendre compte de nos actes ! Mais si un chrétien (un vrai) fait le bien ce n'est pas par peur du chatiment, mais par amour et parce que le Christ qui n'est qu'amour vit en lui et que c'est le Christ qui agit à travers lui. L'homme est par ses seules forces incapables de faire le bien, et vous le comprenez vous même très bien.

Vous ignorez aussi la doctrine sociale de l'Eglise catholique sinon vous ne diriez et penseriez pas cela. De même la foi chrétienne enseigne bien que l'homme est responsable de ses actes et que Dieu attend de nous que nous aimions notre prochain et luttions activement dans la charité contre l'injustice (c'est bien Dieu qui nous demande cela, la société laïciste et athée elle ne nous demande pas d'aimer notre prochain mais d’être égoïste et individualiste, de s'aimer soi même et c'est cela qui engendre tant de souffrance)

Je pense que vous avez trop de préjugés et cela n'est pas sain. Lisez le catéchisme de l'Eglise catholique, l'encyclique Caritas in Veritate de Benoît XVI, vos préjugés, notamment sur l'Eglise catholique, disparaitront immédiatement. Vous réaliserez même que l'Eglise catholique est l'une des seules à vraiment se battre dans le monde, notamment en Afrique, pour réduire les injustices et la souffrance et rendre la dignité à chaque être humain. Elle est seule à mener ce combat mais les médias ne le montrent pas cela, à la place ils montrent les actes coupables de certains hommes pécheurs dans l'Eglise, actes qui doivent être condamnés et dénoncer. Mais à ne dénoncer que ça on induit les citoyens en erreurs, on les conditionnent à penser que l'Eglise ce n'est que des prêtres pédophiles par exemple. Voilà on nous en sommes ! Et on ne voit plus tout ce que l'Eglise fait pour lutter véritablement depuis des siècles contre la souffrance et l'injustice de par le monde. Et cela en réponse à ce que Dieu lui demande : "aimez votre prochain comme vous-mêmes".

Membre inconnu - posté le 13/01/2013 à 12h26
Désinscrit

Anne03 a écrit : Vous affirmez gratuitement, mais vous n'apportez pas le début d'une preuve.Alors, comment vous croire! Qu'est-ce qui PROUVE que "la mort est un passage" et que "les morts sont beaucoup plus vivants que nous"! Aucun mort ne nous fait de signes réels et concrets : pourquoi ?( même ceux à qui on a eu la faiblesse de le demander! ) .Certains prétendent que leurs disparus les aident dans leur vie quotidienne mais ils l'imaginent, ils n'ont là encore aucune certitude tangible. Même Lazare, prétendument ressuscité par Jésus, n'a jamais témoigné ! Surprenant !.

Vous devriez lire les témoignages innombrables de personnes ayant rencontré Dieu, ou des êtres de lumières. Vous devriez lire les témoignages et écrits des saints canonisés par l'Eglise catholiques, Sainte Faustine (qui voyait l'Enfant Jésus ainsi que La Vierge Marie), Sainte Anne-Catherine Emmerich et tant d'autres. Vous verriez que nombreux sont ceux qui ont vu ce dont vous doutez. Et même bien plus ! Rien que les témoignages de NDE sont plein d'espoir et ne peuvent être juste expliqués par un cerveau malade.

Cette femme qui sort de son corps pendant une opération et se rend sur le toit de l’hôpital dans lequel elle se trouve et y voit un certain objet. On confirme par la suite que cet objet s'y trouvait bien et qu'elle n'avait aucune possibilité de le savoir. Ou cette autre femme dont plus aucune activité cérébrale n'est enregistrée, continue d'entendre et de voir ce que disent et font les chirurgiens autour d'elle, elle les voit lui voler ses bijoux et les mettre dans leur veste. Par la suite ses effets personnels seront bien retrouvés dans les vestes de ces 2 chirurgiens.

Voici 2 témoignages que j'aime beaucoup :

http://trinite.1.free.fr/vos_infos/temoi_gloria.pdf

http://www.marinorestrepo.com/fr/t%C3%A9moignage

Membre inconnu - posté le 13/01/2013 à 12h27
Désinscrit

Je vois bien que vous êtes en recherche de sens à la souffrance et à la mort, c'est une évidence et chaque homme recherche un sens à cela, et cela n'est pas du au hasard. Le fait que la souffrance et la mort nous soient tellement absurdes et insupportables, que nous nous questionnions sur son sens démontre que nous n'avons pas été à l'origine conçu pour subir tout cela, que la mort ne fait pas partie du plan de Dieu, oui il s'agit d'un scandale que nous partageons avec tous nos frères humains, mais dans l'espérance qu'elle n'est qu'un passage, que le Christ l'a vaincue pour nous, et que le véritable bonheur, la véritable justice, l'amour pur et absolu auquel tend notre coeur sans jamais y parvenir, nous seront offert en plénitude une fois auprès de Dieu.

Si Dieu a mis de tels désirs d'infini et de justice en nous, c'est forcément pour les combler ... Pas uniquement après la mort mais dès ici bas si nous agissons enfin suivant notre conscience et faisons ce que Dieu (et non notre ego) nous demande.

Même si on croit en Dieu, qu'on a la foi, on continue de souffrir, on n'y échappe mais en tant que croyant on peut y donner un sens, vivre dans l'espérance et la véritable joie même dans les épreuves (auxquelles on fait face sereinement, et parce que Dieu nous aide concrètement à les surmonter et non pas psychologiquement ! plutot que de chercher à les fuir par toute sorte d'échappatoires ou d'opium ! drogue, sexe, alcool, divertissement), transformer la souffrance en amour, et aussi nous laisser toucher par la grâce, quittant ainsi la logique de la nature qui est propre au monde animal.

Vous vous imaginez si Jésus avait fuit la croix ? Il aurait pu envoyer des légions d'anges pour le défendre mais il ne l'a pas fait. Et heureusement pour nous car sinon nous serions encore esclaves du péché et notre foi serait veine.

L'homme est appelé à dépasser cela, et sa conscience crie cette évidence en tout temps, dès qu'un être fragile souffre d'injustice, qu'un enfant ou n'importe quel être humain est torturé, que des innocents meurent dans un accident de la route ou autre, on n'agit peut être pas comme il faut pour y remédier mais intérieurement on ne le supporte pas. Ce n'est pas du hasard !! C'est justement notre conscience qui nous appelle à vivre ENFIN suivant la grâce et non plus suivant la loi de la nature que suivent aveuglément tant d'être humains.

Je ne me sens pas de toute façon appelé à vous convaincre mais juste à témoigner de mon espérance. Vous restez libre de faire votre propre chemin, vous restez libre de croire. Mais soyez sur que dès que vous aurez accepté de vous laisser toucher par la grâce de Dieu, votre vie sera totalement transformée. Et cela est valable pour chacun d'entre nous.

Membre inconnu - posté le 13/01/2013 à 13h13
Désinscrit

"Dieu a toujours existé ": comment est-ce possible ?

Ce n'est pas possible pour notre raisonnement humain. Mais notre raison qui certes ne doit pas abdiquer, est appelée à être dépassée, l'homme ne peut se contenter de sa raison pour vivre dans ce monde. Nous sommes appelés à croire sans voir. Mais tous les jours nous posons de tels actes sans le réaliser, rares sont les actes que nous posons où notre raison est la seule qui nous guide. "L'amour a ses raison que la raison ignore" le dit très bien. Si nous devions prouver par A + B que telle personne mérite d'avoir notre confiance, alors que nous ne sommes pas dans sa tête, que nous ignorions ses blessures et faiblesses qui pourraient la pousser à nous trahir malgré elle, nous ne la donnerions jamais à personne ! De même pour nous lancer dans une aventure qui à première vue se révèle être suicidaire et qui au final, par notre foi et non notre raison, se révèle être un grand succès.

L'homme doit parfois accepter que certaines choses le dépassent et simplement l'accueillir. Sinon il ne peut avancer.

Et pourquoi alors le louer, le remercier etc ?

Pour tant de choses, déjà pour nous avoir donné la vie et de nous appeler à partager sa gloire, plutot que de choisir de la garder pour lui tout seul. Pour nous avoir donné la capacité d'aimer et de faire le bien (même si nous ne le faisons que rarement), d'avoir créé un monde aussi fabuleux. D'avoir donné sa vie pour nous sauver.

Chaque jour nous avons réellement de quoi rendre grâce à Dieu, mais il faut ouvrir les yeux de notre coeur pour voir combien il agit à travers l'histoire et jusque dans notre propre histoire personnelle.

- Pourquoi après des millions d'années Dieu a -t-il l'envie de créer l'Univers et l'Homme ?

Pour partager sa gloire, par amour ?

Pourquoi a-t-il été obligé de passer par toute la chaîne des évènements sur des millénaires, par la loi de l'évolution avec ses tâtonnements, ses régressions, etc.( La science le PROUVANT,on ne peut plus nous faire croire qu'il a créé le monde en 7 jours et l'Homme d'un simple geste!!! )

Je ne sais pas de quelle science vous parlez mais celle que je connais à prouvé qu'il existe dans l'ADN un message de plus en plus complexe que le hasard n'aurait jamais pu créer et qui a permis cette évolution jusqu'à l'homme. Ce message, à l'instar d'un message informatique qui ne peut être du au hasard, est infiniment intelligent et accessible par l'intelligence humaine (nous n'arriverions pas à la décrypter s'il n'était pas intelligent et donc intelligibles et donc de source intelligente).

1 jour pour Dieu est comme 1000 ans, son temps n'est pas le nôtre ! Croire que le monde a été fai en 7 jours suivant le temps que nous connaissons seraient avoir une lecture fondamentaliste et créationniste des écritures. Ce n'est en tout cas pas celle de l'Eglise catholique.

Mais en méditant nous pouvons comprendre ces mystères. Les expliquer serait trop long sur ce forum.

Membre inconnu - posté le 13/01/2013 à 13h13
Désinscrit

- pourquoi ceux qui ont vu son Fils ne l'ont-ils pas reconnu comme un dieu ? ( certes, les Juifs attendaient un messie riche et puissant mais tout de même, un homme qui ressuscite les morts, qui guérit les aveugles, etc. ça troublerait n'importe qui !

Justement parce que l'homme a inconsciemment l'idée d'un Dieu et d'un Roi orgueilleux et tout puissant, il se fait une image de Dieu suivant l'image qu'il a de lui même. Mais Dieu est infiniment autre que tout ce qu'on peut imaginer de Lui. Là preuve est qu'il s'est révélé dans la fragilité et l'humilité d'un enfant d'homme.

En lisant les évangiles on voit bien que Jésus ne guérit que ceux qui croient en lui ("ta foi t'a sauvé"). Mais ensuite il dit bien "ne va pas l'ébruiter" car sinon accoureraient nombre d'hommes uniquement pour voir ses miracles et se faire guérir, mais sans accepter le message de conversion que Jésus est venu annoncer. "Convertissez vous et croyez à la bonne nouvelle du Royaume (qui est céleste et non terrestre)", "reconnaissez vous pécheurs et croyez en moi pour que, par votre foi, je puisse vous guérir.

Jésus a besoin de notre foi pour faire ces miracles de guérison. En nous guérissant il prend sur lui les conséquences physiques de nos péchés et nous en libère, des conséquences mais aussi du péché. "Lève toi et marche" ("convertis toi et ne pèche plus, mais si tu rechutes par faiblesse la Miséricorde de Dieu sera là pour te relever à nouveau, par ta foi en moi") Ses miracles n'ont rien de gratuit, ce qui n'aiderait en rien l'homme a changer de vie et pire, il continuerait d'avoir une vision trop humaine de Dieu !

Beaucoup aussi ont cessé de croire en lui une fois sur la Croix. Pourtant c'est par son abaissement, sa mort indigne (réservée aux esclaves) qu'il a révélé toute la puissance de Dieu et nous a sauvés de l'emprise du mal. Par notre foi c'est avec lui certes que nous montons sur la croix mais aussi que nous réscucitons. Et cela aucun homme ne peut l'accepter à moins de se laisser toucher par la grâce de Dieu. Ni l'inventer d'ailleurs et faire durer cette croyance pendant des millénaires.

- quelles preuves historiques avons-nous de l'existence de Jésus ? ( certains SAVANTS n'en dénombrent aucune )

Il y a plusieurs très bons livres hystorico critiques, notamment ceux du Cardinal J. Ratzinger (Jésus de Nazareth).

Anne03 - 68 ans - France métropolitaine - posté le 13/01/2013 à 16h54
Anne03
Hors ligne

MERCI de prendre la peine de répondre. Mais aucune réponse ne me convainc et chacun restera sur ses certitudes. La Foi est une grâce, il faut croire sans voir et sans comprendre. Heureux ceux qui ont une structure mentale qui le leur permet ! Quelques remarques cependant un peu décousues pour "échanger" :

- les êtres qui prétendent rentrer en communication avec Dieu sont pour moi des illuminés , des hystériques. Dans le coma d'ailleurs, notre cortex continue à fonctionner et créer d'innombrables images : à nous de leur faire dire ce qui nous plaît !

- le témoignage d'un cardinal est sujet à caution,mais plusieurs historiens affirment que les textes les plus anciens du Nouveau Testament datent de d'un demi-siècle après l'existence de Jésus. Donc, aucun des quatre évangélistes n'a connu réellement Jésus. Leur savoir, dans le meilleur des cas, révèle du récit mythologique et fabuleux rapportée de manière orale, puis transcrit un jour. En 1546, le concile de Trente tranche dans le vif à partir de la Vulgate, elle-même fabriquée avec le texte hébreu, traduit au IVème et Vème siècle par un Jérôme guère étouffé par l'honnêteté intellectuelle...

- le message de Jésus a "pris" , la secte a réussi grâce à l'empereur Constantin et à un "représentant de commerce" hors-pair : Paul de Tarse.

Linlin - 56 ans - France métropolitaine - posté le 13/01/2013 à 20h17
Linlin
Hors ligne

Si religions et diverses croyances et superstitions accompagnent l'existence de l'humanité, c’est que ces phénomènes ont eu et ont toujours une réelle utilité. Forcement c’est un moyen efficace pour aider à affronter la tragédie de l’existence. Savoir qu’un être surnaturel va vous aider face aux diverses épreuves de la vie et au-delà c’est un réconfort évident pour lequel on est prêt a abandonner tout bon sens qui pourrait nous rappeler la cruelle réalité de la vie terrestre.

Pour rien au monde notre amis « Heaven » ne voudrait abandonner sa foi si apaisante quitte à croire n’importe quoi et se laisser manipuler tout en essayant de communiquer ses certitudes. On pourrait le torturer et le couper en petits morceaux cela n’y changerait rien. Il mourrait heureux en martyre certain d’accéder ainsi au paradis. Ses mails laissent transparaitre une béatitude évidente quasi caricaturale. Il a le don de noyer la contradiction sous un flot de paroles invérifiables

On peut donc en tirer la conclusion que malheureusement, l’esprit de l’homme est naturellement religieux ou ce qui revient au même est fait pour croire à toute idée qui peut le faire échapper à l’angoisse de l’existence. Evidement cette manie le rend vulnérable à toutes les manipulations mentales. Cette caractéristique a eu de nombreux avantages pour créer des civilisations puissantes et brillantes. Peut-être que les religions sont une étape dans le développement de l’humanité, mais je n’en suis pas si sur. Probablement dans des milliers d’années s’il reste encore des humains sur la planète, ces derniers continueront à prier en étant toujours aussi sur que leurs paroles seront entendues par un Dieu éventuel.

Ceci dit puisque la question de ce forum était : L’au delà, je ne peux que continuer d’exprimer mon ignorance. Rien ne prouve qu’il y ait quelque chose après la mort mais certains faits sont troublants. Donc, je reste ouvert à toute éventualité car je me demande : Pourquoi tout cela pour rien ?

Membre inconnu - posté le 13/01/2013 à 22h07
Désinscrit

Bonsoir Linlin,

Il y a une grande différence entre vouloir échapper à l’angoisse de l’existence et chercher un sens à notre existence, vouloir comprendre d'où nous venons, vers où nous allons, et pourquoi nous sommes sur cette terre. Questions auxquelles la sciences ne pourra jamais répondre car elle ne peut chercher et parvenir à répondre qu'à la question du comment, laissant l'homme se débrouiller avec ses questions existentielles. Je ne pourrais me résoudre à me dire, simplement, que la vie n'a pas de sens, que tout a été créé comme ça par hasard, me contenter d'explications techniques sur le comment et faire table rase du pourquoi. Cela serait faire preuve d'une grande paresse intellectuelle.

Cela semble déranger les athées que certains puissent ainsi aimer la vie simplement parce qu'ils croient en Dieu, mais c'est ainsi et il faut savoir le respecter !

Combien d'hommes et de femmes ne supportent plus le poids de leur existence et en arrivent non pas à croire en Dieu mais à y mettre un terme (à leur vie j'entends, bien que parfois à leur fausse image de Dieu par la même occasion), ou à sombrer dans la dépendance, l'alcoolisme, la drogue et j'en passe. A ce niveau la société en pleine déliquescence dans laquelle nous vivons a tout à nous offrir pour nous aider à fuir la réalité plutot qu'à l'affronter. La foi au contraire révèle notre véritable identité, nous aide bien souvent à nous prémunir contre toute tentatives de manipulation ou conditionnement, et d'endoctrinement de type idéologique, contrairement à ceux qui n'ont pas la foi (j'entends la foi en un Dieu unique, telle qu'Il se révèle dans les religions monothéistes) et sont dès lors plus crédules par rapport à ce que la société peut vouloir leur faire croire (à travers les médias notamment). La foi éduque et éveille notre conscience, nous révèle le véritable but de notre vie, nous aide à assumer qui nous sommes réellement ainsi qu'à donner un sens - ayant qui plus est un poids d'éternité - à chacun de nos actes. Toute notre existence ne peut dès lors qu'être transformée, réorientée.

L'espérance est bien entendu un principe très difficile à appréhender pour un non croyant...

Oui, pour vous l'existence est une tragédie, pour les croyants elle est une grâce et un don de Dieu. Nous avons un horizon, et visiblement cela fait grincer bien des dents. Mais il serait temps de se demander ce qui réellement en l'homme a une telle horreur de Dieu, particulièrement du Dieu des chrétiens au point de conditionner l'homme à son insu à devenir aussi virulent à l’égard des croyants, et davantage encore des chrétiens.

Membre inconnu - posté le 14/01/2013 à 09h43
Désinscrit

« Le Christ n'apporte lui-même aucune preuve de ses promesses, dites-vous. Certes, les événements à venir ne peuvent être prouvés. Mais du fait que, par nature, l'avenir ne se laisse appréhender ni embrasser par aucune prévision, y a-t-il meilleur choix, entre deux possibilités incertaines et prochaines, que de croire plutôt en celle qui apporte quelque espoir qu'en celle qui n'en laisse pas subsister un seul ? Dans le premier cas, on n'a rien à redouter si ce que l'on attend n'aboutit qu'au néant. dans le second, on subit un immense dommage, la perte du salut, si, le moment venu, il apparaît que ce n'était pas un mensonge.

Que pouvez-vous répondre, ignorants dignes de nos pleurs et de notre pitié ? Ne vous terrifie-t-elle pas, l'idée que l'objet de votre mépris et de votre dérision puisse être vrai ? » - Arnobe († 327)