Penpal Tradition est en cours de refonte totale afin d'améliorer, simplifier et adapter l'ensemble des services qui seront 100% gratuits !
Vous serez tenus au courant de l'évolution des travaux.
Les inscriptions sont dorénavant clauses jusqu'à la mise en ligne de la nouvelle version.
Marre de la Pluie

Le suicide - Page 6

Lancer un nouveau sujet    Répondre à ce sujet    Retour à la liste des sujets / des salons   Bookmark and Share
Melanie - 37 ans - Canada - créé le 27/09/2008 à 01h17
Melanie
Hors ligne

Bonjour a tous

J'écris sur un sujet que personne jusqu'ici n'a abordé, alors je m'y lance, je vais vous conter l'histoire selon moi la pire à vivre pour un membre de sa famille.

Bref ! Moi jai perdu mon père il y a 5 ans : il s'est suicidé, sans en parler, sans avertissement. J'ai appris un après-midi qu'il s'était pendu.

Tous les jours j'y pense, c'est différent je commence à faire mon deuil, mais tous les jours je me dis aurais-je pu remarquer quelque-chose, aurais-je pu éviter ça, bref je me pose toujours des questions, certains diront va en parler à un psychologue, c'est déja fait, ça reste toujours là.

J'écris pour savoir si d'autres que moi, ici, ont vécu ça de près, et leur sentiment vis-à-vis de ça merci !

Membre inconnu - posté le 01/04/2012 à 21h42
Désinscrit

Bonsoir,

Le suicide a des causes diverses mais bien souvent de nos jours c'est parce que nous n'avons plus d'espérance, que nous ne trouvons plus de sens à notre vie, que notre besoin d'amour et d'attention, de justice aussi, ne trouve aucun écho dans notre société ou dans le regard de nos proches. Pourquoi vivre dans un monde qui n'est que haine, indifférence, égoïsme, injustice... un monde où l'espérance n'a plus sa place. Nous avons exclu Dieu de la cité, mais par quoi l'avons nous remplacé ! Enfin je me mets à la place de ces personnes qui doivent se poser ce genre de question sans jamais y trouver de réponse...

Alors plutot que de continuer cette vie dénuée de sens on préfère y mettre un terme. Cela dit les raisons sont tellement nombreuses qu'il est difficile de généraliser.

Je pense cependant que l'entourage a une certaine responsabilité, qu'il est trop facile de rendre la personne ayant mis fin à ses jours responsable de son acte. Bien souvent si l'entourage avait été davantage présent, avait reconnu les signes d'alerte (souvent il peut sembler ne pas y en avoir ... ), le drame ne se serait peut être pas produit. Mais encore une fois ne généralisons pas !

Cela reste une situation délicate mais en règle générale toute personne montrant des signes de dépression, de fragilité émotionnelle, de déni de la vie, devrait être entourée, écoutée, conseillée mais jamais laissée livrée à elle même. Une société humaine est une société qui accueille ses membres les plus petits et faibles. Mais trop souvent ce sont ces mêmes personne que l'on exclu !

Dieu met souvent sur notre route de telles personnes, sachons être disponibles pour elles !

Dans un monde où l'on prône l'individualisme apprenons à nous ouvrir davantage à nos proches ou même à nos voisins, afin de leur montrer qu'ils ont de la valeur pour nous, que la vie vaut la peine d'être vécue et a un sens !

Chère Petitejeanne, que devenez vous ?

Membre inconnu - posté le 28/06/2012 à 19h09
Désinscrit

C'est un très bon sujet, il y a 1 mois et demi, j'ai fais une TS, je suis aller aux urgences & je suis rester 3 semaines dans un centre pour dépressifs, suicidaires,...

Je pense que les personnes qui ont des problèmes comme les scarifications, les crises de boulimies, ou encore les idées noir a cause de différents problèmes vous ne devez pas restez replier sur vous même & ne pas en parlez car en ne disant rien, vous souffrez en silence et accumuler, accumuler et a un moment vous explosez et vous faite des bétisses...et ce n'est vraiment pas une bonne idée car la vie vaut d'être vécu, il y a toujours des coup dur dans la vie, mais si vous n'êtes pas heureux aujourd'hui, vous ne savez pas se qu'il vous attends dans 1 ou 2 ans...

Donc avant de pensez au suicide, pensez a votre avenir.

Si vous ne pouvez parlez a personnes dans votre entourage ou dans votre famille, vous pouvez me parler, je ne vous jugerais pas.

Miss_me - 23 ans - France métropolitaine - posté le 05/07/2012 à 17h30
Miss_me
Hors ligne

Je n'ai jamais perdu quelqu'un de cette manière. Le suicide est quelque chose que je ne connais pas. Mais je pense que, lorsque quelqu'un a décidé de se suicider, il y a peu de manière de l'en dissuader. Malheureusement, lorsqu'il est vraiment décidé, il est dur de le faire revenir sur sa décision. Il faut donc ce dire que c'est la vie et ne pas s'en vouloir pur cela, même si c'est très triste à dire.

Je pense qu'il faut beaucoup de courage pour mettre fin à ses jours. Surtout lorsque l'on est sur le point de le faire. Tant de questions doivent se bousculer dans son esprit sur la vie et ce qu'il y a après. Il faut du courage pour plongé tête baissé dans l'inconnu. Surtout lorsque l'on ne peut plus faire demi-tour, et c'est le cas avec le suicide.

Je suis désolée pour tout ceux qui ont perdu un proche dans ces circonstances et je compatis à la douleur qui les suit dans leur quotidien. C'est dur, mais sachez que vous n'êtes pas seul !

Courage.

Pascal56 - 47 ans - France métropolitaine - posté le 01/09/2012 à 19h26
Pascal56
Hors ligne

Bonjour à tous.

Je tiens à préciser que c'est la première fois que je participe à un forum, alors excusez moi si je suis un peu pompeux par moment.

Il me semble que dans le cadre d'un suicide, il ne faut pas chercher à comprendre immédiatement la raison du geste. En effet, cet acte résulte d'un choix difficile de la part de la personne qui le commet, et bien souvent ses raisons ne sont pas forcément comprises de ceux qui restent.

Il me semble que dans un premier temps il va falloir passer par différents seuils. Je veux dire que passer par le choc et le déni, la colère l'incompréhension et la dépression et enfin l'acceptation est tout à fait normal. Cela semble facile à dire, mais je pense que c'est un passage obligé. Ensuite le travail de deuil pourra se faire.

De par mon travail, je suis malheureusement souvent confronté à des familles de personnes qui ont fait le choix du suicide. Et ce que je peux en dire, c'est que si chacun vit le suicide à sa façon, il passe presque toujours par les étapes décrites supra.

Pour ceux qui restent, et qui sont confrontés à ce genre de malheur, et qui culpabilisent, je ne leur poserai qu'une question :

qu'auriez vous pu faire pour que cela n'arrive pas ?

Avant de répondre, passez toutes les hypothèses en revue, les une après les autres, et n'oubliez pas que ce passage à l'acte n'est pas le résultat, d'un seul problème mais d'une myriades de problèmes plus ou moins graves qui mis les un après les autres ont poussé la personne à ce suicider.

Pour les puristes, je sais cette explication est un peu courte et succincte, mais comme chaque cas est différents je ne peux que survoler le sujet.

En espérant avoir aidé.

Grenkane - 33 ans - Mauritanie - posté le 04/09/2012 à 14h52
Grenkane
Hors ligne

C'est toujours dur de perdre un proche et surtout si cette personne se suicide ,on se pose la question pourquoi cette personne s'est suicidé et bien sur les causes sont nombreuses. Problème ,chagrin d'amour solitude vivre au dessus de ses moyens ne pas avoir la foi , perte de bien, maladie ,la liste est longue.Mais j'ai remarqué que le suicide est plus élevé dans les pays du Nord parce-que tout simplement la bas c'est chacun pour soi ,donc si une personne a des problème et qu'il trouve pas de soutiens cette personne déprime et commet l'irréparable. Les gens doivent s'entre aider ,doivent être généreux envers son prochain aider ceux qui sont dans le besoin ,avoir la foi vivre selon ses moyens ,savoir raison garder et Vivre .